fbpx

Donner une seconde vie à des déchets en les transformant en papier ?

par | Juil 19, 2020 | Environnement

La pollution et le réchauffement climatique sont au cœur des débats depuis quelques années maintenant. La Terre se réchauffe et c’est un fait avéré. Certains doutent de l’impact qu’a l’Homme sur ces changements tandis que d’autres sont certains que nous en sommes la cause. Quelle que soit la réponse à ces questions, il est évident que l’être humain n’a pas un impact très positif sur la planète !

  S’il y a une chose que nous pouvons pointer du doigt de manière générale, c’est notre production de déchets. Ils jonchent la planète pour les solides, polluent notre air pour les gazeux et souillent notre eau pour les liquides. Sous toutes leurs formes, ils détruisent peu à peu la Terre qui nous fait vivre. En ces temps de crise environnementale, il faut agir et chacun est responsable à son échelle. De petits gestes peuvent avoir un impact positif majeur s’ils sont cumulés. La réduction de notre production de déchets est une chose que nous devons prioriser. C’est un effort qui peut être réaliser par tout le monde et nous pouvons commencer par de petites choses ! Dans cette optique, une société anglaise a développé un papier qui réutilise les déchets d’une ressource que nous consommons tous. Le sucre ! Il est présent dans énormément d’aliments que nous mangeons et il peut provenir de deux plantes différentes. La betterave sucrière et la canne à sucre. La première des deux est la plus fréquente est produit le sucre blanc que nous connaissons tous. La seconde produit quant à elle un sucre brun qui contient plus de nutriments.

La canne à sucre est une ressource présente en masse sur la planète et qui pousse aux tropiques (les pays les plus producteurs sont le Brésil, l’Inde et la Chine). Cette plante est très robuste et a des vertus écologiques intéressantes. En effet, elle dispose d’un taux d’absorption de CO2 très important et ses racines, longues et profondes, permettent de protéger les sols contre l’érosion et les inondations.

Lorsque les plants sont coupés et amenés à l’usine, on y extrait le saccharose. Il reste alors des résidus secs qui sont en grande partie incinérés. L’idée de la société anglaise EnvoPAP a alors été de récupérer ces déchets, de les broyer (créant ainsi un jus appelé « bagasse ») et de s’en servir pour produire du papier. On évite alors l’incinération de ces ressources qui dégage du CO2 dans l’atmosphère et on crée une nouvelle vie à des déchets. Une optique d’économie circulaire et de 0 déchet !
Le papier est créé à partir de composants naturels qui n’ont nécessité aucune déforestation ou séparation moléculaire à l’aide d’acides chimiques. La production est peu énergivore, consomme peu d’eau et propose un faible impact carbone. C’est une matière réellement innovante qui permet d’avancer vers un monde plus vert petit à petit.
Tout ceci fait du papier de canne à sucre, un produit éco-responsable et écologique. Il est certifié biodégradable, compostable, recyclable et marine dégradable (ne laisse pas de particules polluantes s’il se retrouve dans les océans).

Orus Paper s’est intéressé à ce papier et a décidé de le distribuer en Belgique et au Luxembourg, tous deux pays enclins au développement durable.

[DISPLAY_ULTIMATE_SOCIAL_ICONS]